Des relations plus positives, vous en rêvez ! Incompréhensions, malentendus ou pire conflits : ça suffit ! Alors, comment améliorer vos relations avec les autres ? La communication est une des clés indispensables à la création de bases saines à vos relations personnelles et professionnelles. La communication non violente, en particulier, peut être un appui idéal. Voyons ensemble comment créer des liens sincères et ouverts et ainsi améliorer vos relations avec les autres.

Qu’attendez-vous de vos rapports avec les autres ?

Vouloir améliorer ses relations avec les autres, c’est bien, mais qu’est-ce que ça veut dire, pour vous ?

Comment pourriez-vous vivre des relations personnelles ou professionnelles satisfaisantes, si vous ne savez pas ce que vous en attendez ?

Je suppose que vous attendez du respect, de la sincérité et de l’honnêteté, de la loyauté et de l’ouverture d’esprit. Ajoutons également un climat de confiance où vous pouvez l’un et l’autre exprimer votre authenticité.

Au contraire, que ne voulez-vous pas ?

Il est tout aussi important de connaître vos limites pour protéger votre intégrité dans vos relations. De bonnes relations familiales, amicales ou professionnelles ne doivent en aucun cas se faire à votre détriment.

Vos réponses posent les bases de ce qu’est une relation positive et saine pour vous. Savoir lire ses propres besoins d’abord,  pour ensuite aller vers l’autre, c’est un des principes de la communication non-violente (CNV).

Certains de mes clients viennent me voir pour le même problème que vous : améliorer leur rapport avec leur famille, leurs amis ou leurs collègues. Ensemble, nous travaillons sur les 4 clés de la CNV :

  • l’observation, qui consiste à décrire une situation de manière neutre, sans jugement ;
  • les sentiments et émotions éprouvés lors de cette situation ;
  • le besoin satisfait ou non satisfait dont le sentiment ou l’émotion est le reflet ;
  • la demande à soi ou à l’autre qui permettrait d’améliorer la situation pour chacun. 

Conscient de vos besoins relationnels, vous aurez plus d’aisance à les communiquer.

Sortir du piège du « people pleaser » pour être plus sincère dans ses relations avec les autres

Avez-vous tendance à taire vos opinions ou vos envies pour arrondir les angles dans vos relations ? Placez-vous les besoins des autres avant les vôtres pour garantir une harmonie relationnelle ? Si vous êtes horrifiés que votre sincérité puisse causer des troubles dans vos relations interpersonnelles, vous êtes pris au piège du syndrome du « people pleaser ».

Vous voulez faire plaisir à tout le monde, en vous oubliant. Bien sûr, les compromis font partie intégrante de nos relations. Seulement, si vous êtes seuls à les faire, il n’y a pas d’échange… et beaucoup de frustrations.

Soyez sincère et authentique dans l’expression de vos besoins et ressentis. Oui, il y a un risque : celui de ne pas apprécier la réponse de vos interlocuteurs. Mais pourquoi cacher vos ressentis ? Pour plaire à l’autre ? Pour ne pas le froisser ? Par peur d’être rejeté ? Au risque de vous éloigner de qui vous êtes vraiment ?

Pour améliorer ses rapports avec les autres, et pouvoir exprimer clairement ce qui est important pour soi dans la relation, il est essentiel, dans un premier temps d’apprendre à se connaitre en étant à l’écoute de ses ressentis et de ses émotions. En effet, ils sont de précieux alliés qui viennent nous délivrer des messages concernant nos besoins et ce qui est important pour nous dans nos relations en particulier, et dans notre vie de manière générale. C’est ce qu’on appelle en CNV : l’auto-empathie. 

C’est la première étape  incontournable. Inutile d’aller vers l’autre et essayer de le comprendre avant d’avoir explorer son propre fonctionnement et pacifié sa relation à soi-même. 

Écouter les autres

L’étape suivante c’est faire preuve d’empathie. Vous voulez améliorer vos relations avec les autres ? Alors, écoutez-les. Leur prêter une oreille attentive, c’est ce qui vous permettra de mesurer ce qu’ils sont en train de vivre et d’exprimer ensuite ce qui se passe pour vous. 

Une communication bienveillante sans écoute, ça n’existe tout simplement pas. Votre interlocuteur a lui aussi des besoins à exprimer, comme nous l’avons vu avec la CNV.

Soyez présent lors de ses conversations. Quoi de plus vexant que de se rendre compte que son interlocuteur a la tête à sa liste de courses pendant que vous vous ouvrez à lui. Estimez qu’il en va de même pour vos amis, votre famille ou vos collègues.

Investissez-vous : ayez une écoute active, posez des questions, intéressez-vous aux sujets qui les fascinent. N’oubliez pas de faire preuve d’empathie dans vos relations : qui sait ce que l’autre vit ?

Nul doute que vos rapports s’en trouveront plus forts et positifs.

Je gage que vous gagnerez vous aussi une écoute plus attentive de leur part à l’avenir.

Améliorer ses relations avec les autres avec une communication bienveillante et positive.

Développer un climat de confiance pour mieux communiquer avec les autres

Cette écoute et cette empathie que vous offrez, sont propices à l’établissement d’un climat de confiance entre vous.

Une confiance mutuelle, c’est le bon signe de l’amélioration de vos relations.

Chacun peut ainsi exprimer avec authenticité ses besoins et ressentis car il sait que l’autre les accueillera avec respect et dignité. Pour autant, comme nous l’avons vu, ça ne veut pas dire être d’accord en tout point. Ne tombez pas dans le piège du « people pleaser » !

Ce climat de confiance instauré permet :

  • de développer des relations authentiques basées sur l’écoute et le respect des besoins  de chacun ;
  • d’essayer de comprendre le point de vue de l’autre ;
  • de chercher ensemble une solution gagnant/gagnant ;
  • d’accepter plus facilement de reconnaître ses torts ;
  • de prendre la responsabilité de ses ressentis et de ses émotions ;
  • d’accueillir les sentiments de l’autre sans se vexer ;
  • de s’exprimer avec moins de peur du jugement ;
  • de récupérer son pouvoir personnel dans la relation.

Un dialogue positif peut alors se construire entre vous. Vous pouvez tenter de comprendre les comportements agacés de l’autre et lui faire comprendre ce qu’ils déclenchent émotionnellement chez vous. Chacun fait un pas vers l’autre.

Intégrer plus de bienveillance au quotidien pour améliorer ses relations avec les autres

Nous avons parfois tendance à trop prendre pour acquis certaines de nos relations. Déception et frustration viennent alors faire de l’ombre.

Comment l’éviter ?

Essayer d’intégrer un peu de positivité dans vos rapports aux autres.

C’est l’un des principes de la CNV : s’exprimer autant que possible sans jugement de valeur ni culpabilisation de l’autre. Je ne dis pas que c’est facile mais ça se travaille : une des clés est d’utiliser le “Je” plutôt que le “Tu” et de reprendre la responsabilité de son ressenti dans la situation.

Remerciez votre collègue pour son aide sur le projet en cours et exprimez lui combien son soutien a été précieux pour vous. 

Encouragez votre enfant dans ses initiatives créatives et partagez lui votre plaisir, votre fierté de le voir développer ces qualités. 

Exprimez votre soulagement à vos parents quand ils vous disent qu’ils prennent soin de leur santé.

En quelque sorte, soutenez vos proches dans les moments du quotidien par des compliments ou des affirmations en leur partageant les besoins que cela vient satisfaire chez vous, ce qui est important pour vous. 

S’entrainer à exprimer ses ressentis et besoins dans des situations agréables peut être déjà une bonne base d’entrainement pour arriver ensuite à le faire dans des situations plus délicates.

Intrigué par la CNV et ce qu’elle a à vous offrir dans vos relations interpersonnelles ? Pourrait-elle être adaptée à vos relations houleuses ? Nous pouvons en discuter lors de notre appel découverte gratuit de 30 à 45 minutes. Je vous invite à le réserver et je vous donnerai quelques pistes pour améliorer vos relations avec les autres.

Suivez mes actualités

Tenez vous informés des prochains événements, ainsi de mon actu ...

Merci pour votre inscription. A très vite