Ne pas s’entendre avec quelqu’un, ça arrive. Quand c’est avec un collègue, ça génère des situations plus compliquées à gérer. Vous passez un temps considérable au travail, autant que les relations interpersonnelles soient fluides et agréables. Seulement, voilà, nous sommes humains avec nos émotions et nos valeurs. Et elles ne sont parfois pas compatibles avec celles d’un collaborateur. Alors, pour apaiser les relations tendues avec ses collègues : comment désamorcer ces conflits avant qu‘ils soient invivables ?

Analysez tranquillement la situation

Tourner 7 fois sa langue dans sa bouche évite bien des désagréments. Dont des conflits au bureau !

Si un collègue a une attitude qui vous exaspère, prenez un temps de recul pour comprendre pourquoi cela vous impacte autant.

Ce collègue peut avoir froissé vos valeurs à plusieurs reprises. Ou bien, son travail impacte vos propres missions et vous vous impatientez ? Pire : il lance des rumeurs à votre compte, comme dans une vraie cour de récré. Une attitude peu professionnelle qui vous hérisse le poil !

Mais les causes de votre colère peuvent être extérieures au travail. On laisse rarement les problèmes personnels au pas de la porte de son bureau, quand bien même on aimerait le croire. Une tension dans votre famille ou une fatigue passagère peuvent vous rendre plus sensible au travail.

Identifiez si les relations tendues avec votre collègue prennent leur origine dans une incompatibilité de personnalités ou si les causes sont extérieures.

Privilégiez la discussion pour apaiser les relations tendues avec vos collègues

Non, définitivement, l’atmosphère conflictuelle entre vous et votre collègue résulte bien du travail et d’une vision trop différente.

Privilégiez tout de même la discussion pour apaiser les relations tendues avec vos collègues.

Inutile de chercher à convaincre votre collaborateur de la supériorité de votre vision du monde et du travail. Vous devez accepter que différentes perceptions coexistent. D’ailleurs, elles font même la richesse d’une équipe.

Par contre, tentez ensemble de trouver des compromis pour apaiser les tensions au bureau.

Les émotions ont leur place au travail, contrairement aux fausses croyances.

La relation conflictuelle est peut-être simplement le fruit d’un manque de communication.

Un exemple concret :

Votre collègue met un temps fou à vous renvoyer les dossiers et vous les envoie généralement tous en même temps, c’est-à-dire : 2 jours avant que vous les présentiez aux clients.

Résultat ? Vous vous retrouvez à devoir faire des heures supplémentaires pour absorber la charge de travail et respecter votre promesse à votre clientèle, aussi bien en termes de qualité que de délais.

Clairement, votre collègue impacte négativement votre charge de travail et vous lui en tenez rancune.

Comment apaiser cette relation tendue entre vous ?

Discutez-en posément pour arriver à la mise en place d’un système bénéfique pour vous deux. Quand c’est possible, un cadre informel autour d’un café peut désamorcer le conflit. Si cela est compliqué, parlez-en au calme, dans une salle de réunion où vous ne serez pas dérangés.

Vous pourrez ainsi discuter des sujets de discorde. Pourquoi envoie-t-il tout en même temps ? Cela lui semble probablement logique. Tentez de comprendre son point de vue. Exposer le vôtre, calmement.

Puis, proposez la mise en place d’un planning équitable pour vous deux et un moyen de communication efficace pour avancer : un point visio hebdomadaire, un mail récapitulatif en fin de semaine…

Évitez de prendre à parti les autres membres de l’équipe

Le soutien, c’est un besoin humain.

Vous vous sentez lésé par cette situation et cherchez le réconfort auprès de vos autres collègues.

Pourtant, cela pourrait envenimer la situation plutôt que de l’apaiser.

Que se passe-t-il quand des clans se dessinent dans une équipe au travail ?

En quelques phrases :

  • cela provoque plus de relations conflictuelles ;
  • l’environnement de travail devient invivable ;
  • vos sources de stress et d’angoisse augmentent ;
  • vous n’avez plus la tête à réaliser vos missions ;
  • vous pensez à démissionner, dans le pire des cas.

Je ne vous souhaite pas de vivre cette situation toxique. Mais parfois, vous en êtes la victime, car votre collègue n’a pas votre intelligence émotionnelle.

Face à un collaborateur toxique qui alimente les relations tendues avec ses collègues, privilégiez votre santé mentale.Et si votre collègue est une personne toxique ?

L’analyse, la discussion, l’intelligence émotionnelle sont mes premières réponses, comme je l’avais déjà évoqué dans mes conseils pour améliorer vos relations avec les autres.

J’ai bien conscience que vous avez malheureusement aussi affaire à des personnes toxiques dans votre environnement professionnel et que ces solutions peuvent atteindre leurs limites.

Si votre collègue cherche à vous déstabiliser et entretient une relation tendue entre vous, 4 conseils pratiques :

  1. Lâchez prise autant que possible : répondre à ses pics lui donne de l’importance.
  2. Posez vos limites : vous êtes dans un cadre professionnel : exigez du respect !
  3. Interpellez votre hiérarchie ou le service Relations Humaines de la relation tendue entre collègues et ses effets délétères. C’est leur rôle d’être médiateur dans ce conflit.
  4. Si, malheureusement, il a le soutien de sa hiérarchie : privilégiez votre santé mentale et réfléchissez à des opportunités professionnelles dans un cadre plus sain.

Face à une personne toxique, attendre un changement de sa part est utopique. Si votre collègue est soutenu par un système ou une hiérarchie peu impliquée, la priorité, c’est vous.

Votre conscience professionnelle vous fait passer au second plan ? Ça suffit, pensez à vous : vous n’avez pas à porter la responsabilité seule de ce conflit.

Les relations tendues au travail finissent par miner l’estime de soi : ne laissez personne vous dévaloriser. Vous méritez qu’on vous respecte et qu’on vous traite avec équité.

Si ce n’est pas le cas, fixer des limites. Lorsque vous en avez la possibilité, partez voir ailleurs si l’herbe est plus verte.

J’accompagne des femmes dans ces phases de transition pour reconstruire leur estime de soi et entrevoir le champ des possibles qui s’offre à elles. Envie de sortir de ces relations tendues avec vos collègues et vous délester de ce poids néfaste ? Mes accompagnements sont des espaces d’accueil et de compréhension de vos émotions. On en discute ?

Suivez mes actualités

Tenez vous informés des prochains événements, ainsi de mon actu ...

Merci pour votre inscription. A très vite